Actualités
Recyclage des batteries de vélos électriques : ce qu’il faut savoir

Recyclage des batteries de vélos électriques : ce qu’il faut savoir

L’augmentation importante des ventes de vélos électriques au cours de ces dernières années a entraîné la mise en place d’un système de collecte et de recyclage des batteries usagées, sachant que 60 à 70 % d’une batterie de vélo à assistance électrique (VAE) est réutilisable.

Le recyclage de batteries usagées de vélo à assistance électrique

Il existe plusieurs sortes de batteries de vélo à assistance électrique, mais les plus communes sont celles :

  • Au plomb : un métal lourd qui peut causer un certain nombre de problèmes à la faune et à la flore. Ces batteries ne doivent surtout pas être enterrées, chose qui risque d’arriver si celles-ci se retrouvent jetées dans les décharges et non recyclées ;
  • Au lithium : les batteries au lithium contiennent moins de produits nocifs pour l’environnement que les batteries aux plombs. Toutefois, le recyclage est économique et est conseillé pour améliorer le cycle de vie du vélo électrique.

Le plomb est connu pour être un métal lourd et peut causer de vrais problèmes environnementaux, le recyclage de ces batteries est donc très important. Quant aux batteries au lithium, elles sont maintenant les plus souvent utilisées. Cependant, il faut que la quantité totale de métal recueilli soit suffisante, il est donc important de bien rapporter les batteries de VAE. Il faut alors ramasser ces batteries, les emmener au centre de tri spécialisé pour pouvoir en extraire tous les matériaux réutilisables et en créer de nouveaux.

En regroupant une dizaine de batteries, il suffit de démonter puis de séparer les composants qui se recyclent comme l’acier, le fer ou le polymère, et les composants valorisables comme :

  • Le cobalt ;
  • Le nickel ;
  • Le manganèse.

Ensuite, plusieurs alliages sont récupérés. À la fin, 60 à 70 % d’une batterie de vélo à assistance électrique a une autre vie.

Comment recycler une batterie de VAE ?

Au niveau des batteries lithium des vélos à assistance électrique qui ne sont plus fonctionnelles, plusieurs cellules peuvent être en parfait état. Il suffit de séparer ces cellules des autres et de reconstituer de nouveaux blocs de batteries, cette manœuvre est réalisée par des spécialistes dans le recyclage des batteries.

Le recyclage des batteries des vélos à assistance électrique et de tous les petits équipements électriques qui sont mis en place par les vendeurs permet aux personnes concernées de rapporter leurs batteries usagées à un vélociste pour qu’elles soient recyclées par des spécialistes.

Il y a des entreprises qui reprennent les batteries usagées et de petits engins de mobilité personnelle. Et c’est cela qui va permettre aux batteries des vélos à assistance électrique d’avoir une seconde vie. En général, les entreprises ou vendeurs acceptent toutes les batteries de moins de 5 kg.

Le recyclage des batteries est insuffisant

Maintenant que l’utilisation du vélo électrique explose, le recyclage des batteries de ce dernier reste encore un problème écologique, car aujourd’hui, seuls 60 à 70 % des batteries sont recyclables. Et il est très imprudent de ne pas s’en préoccuper.

Il est vrai qu’avec les vélos ou trottinettes électriques, l’impact sur l’environnement est moindre. Toutefois, dans le cas d’une mauvaise gestion de la collecte et du processus de recyclage, il y a le risque de tomber de nouveau dans un problème environnemental avec la présence dans la nature de batteries usagées et non opérationnelles.

Les spécialistes mettent l’accent sur le fait de pouvoir réparer facilement et rapidement ces batteries, ce qui n’est pas le cas à l’heure qu’il est, cela reste un geste technique délicat et compliqué, et les chercheurs peinent à trouver un moyen de réparer et de remettre en état sa batterie au lieu de la jeter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *